Actu

Sortie de l’EP Catapulte  le 10 mars 2016

Catapulte ouvre une nouvelle saison pour 3 Minutes sur Mer. Réalisé par Jeff Hallam, l’Ep s’est écrit et composé à la verticale. Une suite de quatre morceaux décrivant les états d’âme de l’homme debout. Sur ceci, entendons-nous, cet homme sur ses pieds ne joue pas la pose. Pas de plan serré sur la moue. Pas de parole qui trouve dans l’inabouti le style et la petite prose. Peut-être seulement le récit des mues et la métamorphose immobile d’un homme qui s’engage sur des voies dont il observe l’enlacement et défait parfois les nœuds. Chaque titre peut à lui seul résumer un passage qui se rejoue, se revit à Marienbad. Il se fabrique dans les sons quelques miroirs de plein pied où l’on croit entendre le viscéral raisonner.

Il cherche d’abord appui dans l’air. Car dans Catapulte, les cordes sont de gorge timide. Elles parlent pour des mains qui tremblent en prière et relèvent les yeux sur le géant américain. Pour autant, le duo Valayé/Cormier est une affaire d’amitié signée comme arabesque. Sur faible pente, les voix jumelles ascensionnent. Et de cette envolée ponctuée par le vol battu des rythmiques, se diffuse un air enveloppant. Curieux paradoxe que l’étendue aérienne pour décor intimiste.

Le sentiment d’élévation perdure à l’entrée d’une Cage. Gardée par un chœur qui semble prendre le temps pour quelque chose comme les yeux peuvent s’arrêter sur un sol carrelé de bavardages ou sur un mur de fantômes en bas-relief, l’air paraît solide, défiant la gravité du titre. Les octaves communient sans s’apercevoir que l’objet de leur émerveillement est un détail du néant. S’il y a donc communion, c’est au centre d’une géométrie resserrée par une rythmique épaisse, méthodique tandis que la guitare constate les plaies. Le chœur s’efface. Pourtant, à voix basse, à voix haute, on suppose autant qu’on revendique. On questionne avec endurance ce qui est vu, entendu. On domestique les angles. On abolit les définitions. Cage est résilience. Parti pris du prisonnier. Les barreaux ponctuent, cadrent l’horizon après de longues méditations. Espace quadrillé comme il servait au peintre pour reporter les proportions.

Un saut plus loin, à l’endroit d’où l’on vient. Guilhem ouvre le chemin à la lueur vive quand Zazie en étudie les aspérités longuement, d’un doigt pointé doux sur les parois. C’est la fresque de cette histoire humaine qui se raconte là, calmement, délestant chacun de sa culpabilité. Dans la forge, les souffles réchauffent un peu ici, là, au creux. Parfois musique est solidarité quand pudique, elle avance nue de mérite.

Pour Partir est un blues. Il y bat les dernières mesures d’un mourant. Requiem du misérable, qui reprise les accrocs d’une vie d’indignation silencieuse. Le verbe cisèle les bleus avec application tandis qu’autour, une horde danse macabre. A moins qu’on regarde au sol en baissant son chapeau car on y tape sévère et on y chante à l’austérité du chœur premier. Rien qui soit superflu. Partir avec l’essentiel bientôt sec sous la corde.

Catapulte est donc la brèche et la promesse. Les plaies sont embrasures sur d’autres lueurs.

Laetitia Laguzet, 13 février 2016.

Concert à Paris

11061245_1579862685597832_788449948692314203_n

En attendant le nouvel album en préparation et pendant que Guilhem visite les Zeniths de France dans le cadre de la tournée « The Voice », 3 MINUTES SUR MER donnera un exceptionnel concert parisien dans le cadre des soirées du Magazine Longueurs d’Ondes . En co plateau avec ROBI . Et en formation XXL

Billets en vente ici

Clip « Nos Enfants Des Autres » de Laetitia Laguzet
extrait de l’abum Des Espoirs De Singes (Jouwan Records / Musicast)
Capture d’écran 2014-05-25 à 23.00.52

Sortie nationale de l’album « Des espoirs de singes » le 27 janvier 2014
Doucle CD – 17 titres
Commandez-le sur la plateforme iTunes
(Retrouvez l’album physique chez votre disquaire habituel)

3MsMer_Total_Kraft_Coul_2013
Jouwan Records / Musicast
(©Poley Luard)

Vidéo (réal. Hedwige Dhénain)
Capture d’écran 2014-01-08 à 15.49.06

Prochains concert le 23 janvier à l’Alimentation Générale (Paris XI)
(avec K! et Nicolas Jules)
Voir sur FaceBook

********************************************************************************

En concert le 7 novembre 2013 aux Trois Baudets
RESERVEZ

FLYER 10x15 - 3B

« Des espoirs de singes » Double CD – sortie Janvier 2014
(Jouwan Records / Musicast)

3MsMer_Total_Kraft_Coul_2013
©Poley Luard

Publicités

2 réflexions au sujet de « Actu »

  1. Gilabert

    Bonjour,

    J’écoute Des Espoirs de Singes en boucle en ce moment… Un album magnifique en tous points, vraiment.
    Quelle ne fut pas ma surprise lorsque j’ai vu Guilhem il y a 30 minutes à The Voice. Ne le prenez pas mal mais… dites-moi que c’est un pari ! Dans la présentation, ils ont dit que vous n’aviez jamais fait de grande scène ! Je suis abasourdi. Pourquoi mentent-ils ? Evidemment la prestation sur la chanson de Bashung était très belle, Evidemment les 4 coachs se sont retournés… Ils ont décelé un côté mystérieux, une urgence, sans blague ! Il y en a qui savent ceci depuis longtemps.
    Ah je suis peut-être stupide, mais ça me fait mal de vous voir là où a gagné Kendji Girac l’année dernière !
    A bientôt !
    J’espère que vous ne prendrez pas mal ce commentaire à chaud, qui n’est, par antiphrase si j’ose dire et maladroitement sans doute, qu’un cri de stupeur dissimulant mal l’affection que je porte au groupe 3 minutes sur mer !

    Répondre
    1. benleo

      Alors certes, ca bouscule celui qui aime 3 minutes sur mer depuis bien longtemps. Certes nous étions là, fiers d’avoir de l’avance sur le reste du monde à espérer, presque, que le succès ne vienne pas trop vite histoire que ça laisse un peu de place à nos égoïsmes. Mais on ne peut pas en vouloir, à Guilhem. Quelque soit la raison du passage, les motivations, je suis plutôt heureux de voir que Ze Voice peut être magnifié par les prestations de certain(e)s. Je regarde régulièrement cette émission pour deux raisons. Les musiciens qui accompagnent les artistes sont juste excellents techniquement et on ne peut qu’apprécier de voir du live de cette qualité. Ensuite, au milieu des petites girls et autres hors sujets musicaux, on voit passer de vrais talents. Mathilde, la semaine dernière, m’a juste mis les poils en interprétant Barbara. Hier, je le savais, c’est Guilhem qui m’a le plus touché, forcément. Touchant aussi de voir que famille, amis, ses compagnons de route étaient là, en coulisse, pour le soutenir. Hier, dans the voice, on est un peu sorti du jeu musical et pour la première fois, j’étais fier de regarder TF1; de passer le mot à mes amis, familles. « Regardez ce mec, il est juste exceptionnel ». Tous m’ont donné raison. Nous le savons, cela changera certainement la donne. On aurait envie de leur dire, tout de suite : « Hey, vous vous souviendrez que nous étions là, bien avant ze voice ? Qu’on vous a aimé bien avant le raz de marée TF1. » mais on ne peut pas être déçus par ce choix. La lumière, d’où qu’elle viendra, sera méritée. J’espère juste que les chansons continueront à être belle et que la gloire ne leur fera aucun mal. Bravo Guilhem pour hier soir. Ne change rien. Ne changez rien. Vivement la suite.

      Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s